Spectro à temps de vol (time of flight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  Gab le Mer 28 Mai - 12:35

voila j'ai bien compris que la vitesse dépendait de la masse selon l'equation de l'energie cinetique dc plus l'élement est leger plus sa vitesse est grande et dc son tps de vol est plus court avt d'arriver au détecteur mais ce que je comprend pas c'est la justification de la source de tension non continue qui dit que si la source était continue les molécules lourdes auraient le tps de rattraper les plus légères...??? alors que le vitesse des plus légères est plus grande...
avatar
Gab
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 48
Age : 30
Localisation : La hulpe
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  jdepimo le Mer 28 Mai - 12:52

a courant contunu les grosse molecule ioniser en premier peuvent ratraper les petite ionisée juste apres...(pcq elle ont de l'avance...)

jdepimo
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 67
Age : 29
Date d'inscription : 28/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  nicodev le Mer 28 Mai - 13:01

donc en gros c'est les légères qui rattrapent les lourdes... si j'ai bien compris
avatar
nicodev
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 25/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  Gab le Mer 28 Mai - 13:38

ouai j'aurais tendance a dire la meme chose que toi nico mais il dit le contraire... donc problème... et pourquoi les grosses molécules seraient ionisées les première sauf si il y a eu une séparation au préalable sinon je vois pas comment... donc ma question reste entière...
avatar
Gab
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 48
Age : 30
Localisation : La hulpe
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  jdepimo le Mer 28 Mai - 22:06

les grosse sont pas ioniser en premeir ms si on fait ca a courant continu les petite et les grosse sont continuelement ioniser et donc des petite ionisé apres des grosse arriveront en meme temps au detecteur et on ne saura plus qui est quoi...

jdepimo
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 67
Age : 29
Date d'inscription : 28/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  marieVS le Jeu 29 Mai - 15:50

Le principe de la méthode est d'ioniser des particules par bombardement électronique. Les premières particules arrivent, se font ioniser, puis il y a séparation des ions suivant la masse (les plus légères arrivent en premier au détecteur).
Si l'ionisation était constante, les particules légères qui se font ioniser juste après vont rattraper les gros ions précédent.
On le fait donc de manière discontinue, pour laisser "un peu d'avance" aux ions plus lourds.

marieVS
Enzyme
Enzyme

Nombre de messages : 18
Age : 29
Localisation : woluwé!georges henry
Date d'inscription : 18/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  Thomas le Sam 31 Mai - 11:31

Ouais en gros on ionise 'par paquet'; une certaine quantité d'échantillon arrive, se fait ioniser, puis arrive au détecteur, les légères avant les lourdes. Ensuite reionisation, et rebelotte le paquet part et va se faire détecter.
Si l'ionisation était continue, les molécules légères arrivées après une partie de l'échantillon déjà partie pourrait rattraper les molécules lourdes et les dépasser, voire arriver au détecteur en même temps qu'elles (ce qui fausserait les données).

J'ai trouvé une analogie, un peu spéciale j'avoue, mais comme je moi je comprends très bien.

C'est un peu comme un rally, les voitures roulent sur le même parcours, mais partent du départ de façon décalée. Ainsi, on peut calculer leur temps, sachant que chaque 'team' est partie à telle heure et qu'elle est arrivée à telle heure.
Si ils partaient tous un peu à l'arrache, pas tous en même temps mais un peu quand ils veulent, on saurait pas calculer leur temps, p-e qu'un gars partis après un autre arriverait avant etc...

Bon je me rend compte que c'est pas super clair ahah
Mais bref c'est ça qui est important en spectro TOF, c'est le temps de parcours, puisque c'est la valeur qui est mesurée et qui permettra de calculer le rapport m/z.
C'est un peu comme si chaque ionisation était le départ d'une course séparée... Bon ok la fréquence d'ionisation est de 1 toutes les 1-100 µs, donc ça fait beaucoup de courses en 1 s, mais bon le principe est là je pense ...

_________________
whirlwind thru cities
avatar
Thomas
A.D.N.
A.D.N.

Nombre de messages : 356
Age : 33
Localisation : Woluwéééé
Date d'inscription : 22/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://irbi2.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spectro à temps de vol (time of flight)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum