Redissolution anodique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Redissolution anodique

Message  Gab le Mer 28 Mai - 14:08

quelqu'un quia aurait compris la redissolution anodique pourrait-il l'expliquer car l'explication du résumé me parait tout à fait farfelue quand on regarde celle de l'ouvrage de référence qui est déja plus claire mais c'est pas pour autant que je la comprend donc si quelqu'un pouvait expliquer merci d'avance...
avatar
Gab
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 48
Age : 30
Localisation : La hulpe
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Redissolution anodique

Message  Nemo le Mer 28 Mai - 15:28

bon j'ai pas vraiment tout compris, en fait, je comprend la méthode en gros mais il reste des zones d'ombre. enfin voila ce que j'ai compris.

c'est une méthode qui premet de mesurer des traces d'éléments métaliques. pour ca on dissous ces éléments métaliques (nos analytes) dans une goutte de mercure. ces métaux dissouts dans le mercures sont des "amalgames". le processus se fait en 3 étapes:

- on concentre la goutte de mercure en analytes, pour ce faire on applique une ddp et on agite. cette ddp va permettre l'enrichissement du mercure en métaux analytes (zone ombragéé!! j'arrive pas trop a voir pourquoi le fait d'appliquer une ddp va enrichir le mercure, et je vois pas trop non plus (avec certitude) sous quel forme est l'analyte, est ce une solution contenant des traces de métaux... ???)

- période de repos, on arrête l'agitation mais on laisse la ddp.

-étape de mesure. a cette étape, on redissout les métaux contenus dans le mercure, donc la j'imagine (sans etre sur) que les métaux repasse du mercure a la solution. pour ce faire on applique un courant d'oxydation, qui va donc oxyder le métal. c'est la redissolution anodique! ce courant, servant a oxyder et donc a dissoudre l'analyte est mesuré et permet de trouver la quantité d'analyte présente dans la goutte de mercure.

voila donc ce que j'ai retenu de mes notes et des divers source que j'ai utlisé pour ma synthèse. mais honêtement il y a moyen que je sois a coté de la plaque, donc si vous voyez des grosses conneries, remetez moi dans le droit chemin, et si en passant vous sauriez illuminer les sombres zones qui obscurcissent mon résonnement et bien n'ésitez pas une seconde!!!
avatar
Nemo
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 60
Age : 29
Date d'inscription : 30/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Redissolution anodique

Message  nicodev le Mer 28 Mai - 18:48

Nemo je pense que tu te trompe sur la fin car pour mesurer la quantité d'ions métallique dissous on applique bien un courant oxydant pour que les ions ressortent de la goutte et rentrent dans la solution mais le courant qu'on va mesurer est celui crée PAR les ions métalliques lors de leurs déplacement et non le courant utilisé pour la redissolution. Donc quand on fait la mesure, on stoppe le courant d'oxydation histoire de pas mesurer les deux courants en même temps (vu que la mesure du courant est non spécifique!!)

Voila

Et dans le même chapitre, il faut étudier la polarographie et polarographie impulsionnelle ou pas??

Merci
avatar
nicodev
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 25/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Redissolution anodique

Message  Og le Mer 28 Mai - 19:44

Apparemment (j'ai lu dans le bouquin), c'est un potentiel d'oxydation augmentant progressivement (linéairement) qui fait qu'il y a redissolution anodique. et pdt cette variation de potentiel, on mesure le courant résultant en fonction du potentiel ou du temps. cette phase est sans agitation.

voilà, j'espère que je me suis pas tromper de chapitre dans le bouquin

Og
Enzyme
Enzyme

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 29/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Redissolution anodique

Message  nicodev le Mer 28 Mai - 20:11

ok une fois de plus j'ai rien compris à ce cours... sorry nemo...
fini demain!!!!!

C'est à 8h30??
avatar
nicodev
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 25/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Redissolution anodique

Message  Gab le Mer 28 Mai - 21:29

en fait la goutte de hg est une microélectrode sur lequel va se faire reduction metallique ( électrodéposition) par la mise sous tension du sytème donc il va y avoir dépot de metal de l'analyte sur la goutte de hg ce qui correspond à l'étape de préconcentration pour laquelle on va dire que casi tout l'analyte est dans le depot qui forme ac le hg l'amalgame. ensuite on va augmenter la tension qui etait négative on la met progressivement à zéro et quand on augmente le potentiel il va y avoir réoxydation de l'analyte dc il repasse dans l'électrolyte ce qui correspond à l'étape de redissolution cathodique car lors de la redissolution la microélectrode de hg devient la cathode et pdt le dépot de metal c'etait l'anode... et donc on voit que pdt cette réoxydation un courant anodique apparait du fait de la redissolution dans l'électrolyte et l'intensité du courant et proportionnel à la concentration en l'analyte. (cf ouvrage de rèf pg 490 chap 21 méthode par redissolution)
avatar
Gab
Mitochondrie
Mitochondrie

Nombre de messages : 48
Age : 30
Localisation : La hulpe
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Redissolution anodique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum